Six ans après sa création, la fondation OpenStack a rassemblé ses partenaires, développeurs, clients et intégrateurs à Barcelone pour son OpenStack Summit du 25 au 28 Octobre 2016. Elle entend renforcer l’adoption de la plateforme cloud open source dans les entreprises.

Durant le premier jour de la convention, les speakers ont présenté l’évolution et le niveau maturité atteint par la plateforme cloud open-source OpenStack.

Des études réalisées par 451 Research  indiquent que près de 72% des déploiements OpenStack ont lieu dans des entreprises de 1000 à 10 000 employés mais uniquement 5% des clouds OpenStack sont implémentés dans des entreprises avec plus de 100 000 employés.

D’autre part, 541 Research affirment que 80% des clients utilisant OpenStack ne proviennent pas de l’industrie IT (15% de l’industrie manufacturière, 16% de la distribution et de l’hôtellerie, 10% des services professionnels, 7% des soins de santé, 9% de la banque/assurance…) et seulement 20% des clients sont issus du secteur des nouvelles technologies.

Durant la seconde journée de la convention, la problématique soulevée concerne l’interopérabilité des cloud privés basés sur OpenStack avec les grands acteurs du cloud public.

Ce problème a été abordé sous forme d’un concours où 16 parmis les partenaires d’OpenStack (Canonical, Suse, Red Hat, Intel, IBM, OVH, HPE, Mirantis, T-Systems…) ont présenté leurs progrès dans le domaine de la portabilité des applications sur différents cloud publics et privés, en utilisant des outils de déploiement automatisés.

La deuxième journée a été également marquée par la brillante présentation de Madhura Maskasky, cofondatrice et vice-présidente produit de Platform9 Systems, la start-up fondée en 2104 par des anciens ingénieurs de VMWare, pendant la keynote de Jonathan Pryce. Madhura Maskasky a montré la portabilité d’une charge de travail hébergée sur un cloud privé vers Amazon Web Services  (AWS) grâce à des extensions pour EC2 aujourd’hui proposées sur Github à la communauté OpenStack. Ces extensions viennent accompagner les projets de cloud hybrides et comportent des pilotes OpenStack pour AWS et qui permettent de transférer des projets reposant sur les briques Nova, Glance, Neutron et Cinder.

A propos de l'auteur

Founder of DigitLys-Mag
Google+

Cyber Threat Analyst & Security researcher. Founder and Technical Writer for DigitaLys-Mag

Articles similaires